Bienvenue dans les labs d'Easter-eggs

Notes sur OpenID Connect

OpenID Connect est un protocole d'authentification unique basé sur OAuth 2.0.

Première publication : . Dernière mise à jour :


Notes sur CKAN

CKAN est un portail Open Data, logiciel de gestion des données (Data Management Software), développé par l'Open Knowledge Foundation (OKFN).

  • Logiciel libre sous licence GNU Affero General Public License version 3 ou supérieure
  • Peu utilisé en France. Pas trouvé de sites qui l'utilisent, à part :
  • Beaucoup plus utilisé à l'étranger (Union européenne, États unis, Royaume uni, etc).
  • Version 0.8 facile à installer sur Ubuntu 10.04. Plus complexe à installer sous Debian Testing, en raison de conflits dans les versions des logiciels.
  • Version 2.0 facile à Installer sur Ubuntu 12.04 et Debian 7.0 "wheezy", uniquement pour architecture PC 64 bits (amd64).
  • Le paquet Debian (et Ubuntu) fourni par l'OKFN est un fourre-tout qui inclut en son sein la plupart des logiciels nécessaires au fonctionnement de CKAN. Ce n'est donc pas, à l'heure actuelle, un vrai paquet, pouvant faire partie des distributions Debian et Ubuntu.
  • Documentation technique détaillée.
  • Code source propre mais complexe, avec une superposition de couches d'abstraction et un mélange de technologies plus ou moins datées. L'appropriation du code s'avère difficile, y compris pour des développeurs Python / Pylons chevronnés.
  • Principales technologies :

Avis et préconisations :

  • Logiciel qui parait actuellement incontournable pour un portail Open Data complet
  • Code source de bonne qualité, mais obésiciel à l'architecture complexe
  • Modifier le moins possible le code existant, sauf à vouloir s'investir à fond dans le développement de CKAN.
Première publication : . Dernière mise à jour :


Les documents de référence de l'administration électronique

  • Cadre stratégique commun du SI de l’Etat
  • Urbanisation du SI de l'Etat
  • Référentiel Général d'Interopérabilité (RGI)
  • Référentiel Général de Sécurité (RGS)
  • Référentiel Général d'Accessibilité pour les Administrations (RGAA)
  • Charte ergonomique des sites Internet publics

Réponse à la consultation sur le « CoDesign » de data.gouv.fr

Ce formulaire a été rédigé par Easter-eggs en réponse à la consultation sur le « CoDesign » du prochain data.gouv.fr lancée par Etalab.

Pouvez-vous préciser brièvement les raisons votre intérêt pour l’open data :
(citoyen, administration, diffuseur de données, réutilisateur, responsable open data...)

Easter-eggs propose aux collectivités territoriales et aux administrations des plateformes de co-marquage des données publiques (guide des droits et démarches, annuaires, Open Data).

1. Comment améliorer la collecte et la pertinence des données ?
(Sourcing collaboratif, accueil de données crowd-sourcées, indexation collaborative, autres pistes ?)

Supprimer les petits jeux de données obtenus par tronçonnage de grands fichiers (fichiers par territoire de l'INSEE par exemple) servant uniquement à gonfler les statistiques de data.gouv.fr

Utiliser un logiciel existant déjà complet et débogué (par exemple CKAN) afin de faciliter la saisie, la réutilisation, ainsi que la collecte et la reprise des données d'autres dépôts.

Ne pas tenter de développer un nouveau logiciel sous prétexte de fonctionnalités manquantes. Commencer par proposer les fonctionnalités de base d'un portail de gestion de données avant de s'aventurer dans des expérimentations de crowd-sourcing et d'indexation collaborative.

Par ailleurs, l'État a toujours eu beaucoup de difficultés avec les données non officielles. Laisser le crowd-sourcing et l'édition collaborative à des initiatives extérieures à Etalab.

Inciter les collectivités et les administrations à contribuer à data.gouv.fr, plutôt qu'à créer leur propre dépôt, en leur proposant une solution de co-marquage leur permettant de diffuser facilement sur leur site un extrait de data.gouv.fr correspondant à leur territoire.

Afin de faciliter le rattachement territorial des jeux de données, améliorer le champ "Couverture territoriale" pour qu'il propose l'ensemble des territoires définis par l'INSEE, etc. Le champ actuel est peu pratique et donc mal utilisé.

2. Comment faciliter la réutilisation et l’exploitation des données ?
(Quel degré d’interprétation des données par Data.gouv.fr ? Transformation des formats ? Présentation s d’indicateurs, de tableaux de bords ? Datavisualisations ?)

Le plus important pour la réutilisation est que la plateforme open data soit déboguée, stable dans le temps et bien indexée par les moteurs de recherche.

Ne pas transformer les formats : Etalab doit faire pression sur les organismes publics afin qu'ils utilisent des formats standards, mais les données doivent toujours être fournies dans le format de travail, même s'il n'est pas standard : Toute transformation des données entraîne une dégradation de celles-ci. Le format d'origine est toujours préférable.

Les outils de prévisualisation automatique n'ont pas grand intérêt, car pour devenir intéressante, une donnée doit être le plus souvent retravaillée et croisée avec d'autres.

La plupart des plateformes Open Data existantes proposent déjà des greffons de visualisation, mais leur intérêt réel est limité.

3. Quelle doit être l’expérience utilisateur sur le site ?
(Expérience de recherche de données ? Accompagnement de débats de société ? Espaces collaboratifs ? Espace personnel ? Portail de la communauté open data ?)

L'État n'est pas la seule source de données publiques françaises. D'autres initiatives comme Regards Citoyens, des entreprises, des particuliers produisent ou recensent des données publiques. Sans compter les différents portails locaux qui prolifèrent en ce moment.

Etalab sera toujours gêné pour reprendre certaines de ces données (raisons politiques, raisons légales entre autres).

Data.gouv.fr ne peut donc pas être LE portail de la communauté Open data, mais seulement UN portail parmi d'autres : le portail des données officielles.

Le plus important n'est donc pas l'expérience utilisateur sur le site, mais que les jeux de données soient correctement indexés par les moteurs de recherche.

L'espace collaboratif Dataconnexions est moribond car il ne sert à rien. Un agrégateur de flux RSS sur l'Open Data remplit le même rôle et il en existe déjà plusieurs.

Un espace personnel ne sert à rien non plus : soit on a mémorisé l'URL du jeu de données qui nous intéresse, soit on lance une recherche dans Google ou autres pour le retrouver

4. Comment favoriser la réutilisation et l’innovation à partir de la plateforme ?
(Liste de ressources technologiques ? Annuaire de startups ? Outils pour les développeurs ? Exemples de réutilisations possibles)

Etalab n'a pas de compétence particulière pour recenser les ressources technologiques.

Il est très difficile de construire un annuaire exhaustif, qualifié et maintenu à jour des entreprises travaillant sur l'open data. Cela ne fait pas partie des missions d'Etalab, donc ce serait un échec.

Le plus important pour favoriser la réutilisation est d'avoir des données dont le format est stable dans le temps, dont l'URL ne change pas une fois par an ou à chaque remaniement ministériel.

5. Comment mieux insérer data.gouv.fr dans le réseau des ressources open data ?
(Annuaires des ressources nationales ? Liens avec fichiers complémentaires ? Autres pistes ?)

Utiliser un logiciel standard, dont les formats d'import et d'export sont compatibles avec le plus grand nombre de portails de données publiques, et proposant une API stable et documentée (CKAN par exemple).

6. Comment construire un retour vers les administrations qui partagent leurs données ?
(Enrichissement des données ? Créations de référentiels de coproduction avec les citoyens ? Autres suggestions ?)

Pas de réponse

Le rôle d'Etalab est de diffuser les données officielles de l'Etat. Cette mission est très importante et beaucoup reste à faire. Elle est certainement peu spectaculaire et relativement ingrate, mais là doit s'arrêter le rôle de l'Etat. Il revient à la société civile d'utiliser ces données et d'en définir les usages.

C'est en se focalisant sur sa mission, qu'Etalab remplira pleinement son rôle, à moindre coût pour la dépense publique.




The Concepts of webGL

Une présentation de WebGL avec à la fin des liens vers des tutoriaux


Sidr

Greffon jQuery pour créer des menus lattéraux ainsi que des barres de menus "responsives"